Le photo-vieillissement

GettyImages-74180261_comp

Le photovieillissement est un processus lent et cumulatif.

Le vieillissement cutané est déterminé par des facteurs génétiques et environnementaux (habitudes de vie, lieu de vie…).

On peut distinguer le vieillissement chronologique (dû à l’âge) et le photovieillissement ou héliodermie causé par l’exposition solaire.

Les rayons UV entraînent des dégradations au niveau de l’épiderme et du derme.

 

 

 

Au niveau de l’épiderme, 2 mécanismes se déclenchent sous l’effet des UV :

  • – Un épaississement de l’épiderme (en particulier chez les personnes à peau claire) qui correspondrait à une réponse de photoprotection qui serait plus importante que la pigmentation.
  • – La synthèse de mélanine par les mélanocytes (ou mélanogenèse). Sous l’effet des rayons UVB tous les stades de la mélanogénèse sont activés.

Au niveau du derme, les UVA qui le pénètrent vont modifier la structure de fibres de collagène et d’élastine. Ces atteintes seraient dues à la modification, par les UVA, de l’ADN des fibroblastes et à la stimulation de certaines enzymes dégradant le collagène.

C’est au niveau du derme que les UV induisent le plus de modifications.

La résultante des dégradations causées par les UV au niveau de l’épiderme et du derme est un photo-vieillissement de la peau caractérisé par :

  • – une peau jaunâtre, épaissie, sèche, présentant des rides profondes
  • – l’apparition de tâches pigmentaires appelées aussi lentigos actiniques. Ces taches surviennent sur les surfaces découvertes du corps (visage, décolleté, dos des mains, zone de calvitie chez les hommes). Leur nombre augmente avec la fréquence d’exposition au soleil, et ces taches foncent au soleil.

    En naviguant sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour mieux prendre en compte vos centres d’intérêt. En savoir plus

    ×
    loader